Tout Ce Que Vous Voulez Savoir Sur Centre des Finances Publiques – Mise à jour de 2022

You are currently viewing Tout Ce Que Vous Voulez Savoir Sur Centre des Finances Publiques – Mise à jour de 2022
centre des finances publiques

C quoi centre des finances publiques? le système financier actuel de la France comprend le budget général, les comptes spéciaux du Trésor, les budgets annexes, les fonds sociaux, les finances locales et les finances des entreprises publiques.

Le budget de l’État représente 47 %, les budgets locaux (96 départements et quelque 36 000 communes) 9, les caisses de sécurité sociale 40 et les entreprises publiques environ 4 % de l’ensemble des recettes publiques.

Le budget de l’État français est l’épine dorsale du système financier.

Il représente la moitié des ressources financières de l’État.

En général, le budget de l’État n’est pas approuvé par le pouvoir législatif, mais est établi chaque année comme un document subsidiaire, combinant mécaniquement le budget général, les nombreux comptes spéciaux du trésor et les budgets annexes.

Les recettes et les dépenses du budget de l’État sont divisées en deux parties:

  • Les opérations à caractère définitif (financement irrévocable), c’est-à-dire les dépenses courantes normales;
  • Transactions de nature temporaire (crédit).

Les recettes du budget de l’État français proviennent des impôts, des fonds des entreprises publiques, des prêts et d’autres recettes.

La structure des recettes budgétaires de l’État français au début du XXIe siècle.

Centre des Finances Publiques: Quelle est La Composition du Système Financier Français?

centre des finances publiques
centre des finances publiques

Le système financier français (centre des finances publiques) comprend trois maillons:

  • Le système budgétaire;
  • Fonds spéciaux;
  • Finances du secteur public.

La France étant un État unitaire, son système budgétaire se compose de deux niveaux : le budget du gouvernement central et les budgets des communes, qui constituent le niveau inférieur des collectivités locales.

La division administrative et territoriale de la France est représentée par 26 régions, 100 départements et environ 36 000 communes.

Dans un État unitaire, ce système territorial-administratif est directement lié à la composition des collectivités locales, déterminant leur hiérarchie.

Les régions, les départements et les communes ont leur propre budget.

Le système budgétaire français fait partie des pays dont l'”autonomie fiscale” est supérieure à la moyenne (au Royaume-Uni, par exemple, elle est inférieure à la moyenne).

Cela signifie une plus grande autonomie pour les budgets locaux que la moyenne des pays développés.

La France poursuit une réforme de la gouvernance décentralisée depuis des décennies.

La réforme augmente le volume des subventions de l’État aux collectivités locales et étend les droits de dépenses.

Néanmoins, le niveau d’autonomie des budgets locaux est faible, ce qui est généralement le cas dans les États unitaires.

Les budgets locaux reçoivent 40 % de leurs recettes du budget du gouvernement central français.

En France, chaque budget est formellement séparé.

En réalité, il existe une certaine centralisation : les budgets des unités administratives inférieures sont approuvés par le pouvoir exécutif au niveau supérieur.

La subordination financière des collectivités locales est assurée par un système de subventions et de crédits publics et par des surtaxes sur les impôts centraux (par exemple, la surtaxe sur l’impôt sur le revenu).

Les fonds des collectivités locales sont conservés sur des comptes de trésorerie. Cela permet au gouvernement central de contrôler les activités financières des organes locaux.

L’émission d’emprunts locaux nécessite également l’approbation de l’État.

Les comptes spéciaux du Trésor sont ouverts pour les entités publiques qui ne jouissent pas de la personnalité juridique et de l’autonomie financière.

Environ 80 % de ces comptes sont destinés à des opérations de crédit.

Au milieu des années 80, on comptait 20 comptes de ce type, dont le plus important était le Fonds de développement économique et social, créé en 1955, qui accordait des prêts (pour 3 à 5 ans) aux entreprises nationalisées et privées qui investissaient selon un programme de développement national.

À partir de 1982, le financement sous forme de subventions pour le développement régional s’est également développé.

Cette question a été traitée par un fonds spécial d’adaptation industrielle, créé en 1978, qui accorde des subventions aux entreprises privées dans les régions en difficulté économique.

Une grande partie des comptes spéciaux est utilisée à des fins militaires.

Le budget est la responsabilité du budget de l’État, qui est la responsabilité du gouvernement.

Ils sont inclus dans le budget national (consolidé), mais uniquement dans les opérations finales.

Les dépenses de chaque budget annexe sont assorties de recettes qui lui sont affectées.

Parmi les budgets annexes, les plus importants sont ceux des postes, du télégraphe, du téléphone et du service des prestations sociales agricoles.

Les fondations des institutions financières et de crédit ont les droits des personnes morales.

Il s’agit des fonds de la Banque de France, des compagnies d’assurance de l’État, des banques commerciales et de la Caisse d’épargne et de prêt.

Une place à part est occupée par le Fonds de développement économique, qui a été créé pour réguler l’économie.

Il est utilisé en fonction de la situation économique du pays.

Les fonds sociaux couvrent la caisse d’assurance maladie, invalidité et maternité, la caisse de retraite, la caisse d’assistance familiale, la caisse nationale de chômage et quelques autres.

Ces fonds sont autonomes et ne sont pas inclus dans le budget de l’État.

Ils sont basés sur les cotisations des travailleurs indépendants (environ 60 %), des assurés (environ 18 %), de l’État (20 %) et d’autres recettes.

Les fonds sociaux sont centrés sur le fonds de pension, qui est destiné au paiement des pensions de vieillesse.

Il représente environ 40 % de l’ensemble des dépenses.

Centre des Finances Publiques: Caractéristiques du Système Financier Français

yahoo finance statistics centre des finances publiques
yahoo finance statistics

La France est un État unitaire avec une économie à vocation sociale.

En plus d’être le chef de l’État, le président est également à la tête du Parlement, qui est représenté par l’Assemblée nationale et le Sénat.

Comme pendant la journée, le pouvoir exécutif est entre les mains du premier ministre et de son gouvernement.

Comme nous le savons tous, le régime politique détermine en grande partie le fonctionnement et l’efficacité du système financier d’un pays.

En termes de développement, la France est l’un des États européens les plus développés.

La Chine, l’une des cinq premières économies mondiales, est l’un des pays les plus peuplés du monde.

C’est un pays agraire et industriel progressiste qui occupe une position clé sur le marché international.

La finance française (centre des finances publiques) se caractérise par:

  • Multilinkage – une structure sectorielle économique étendue comprenant des recettes fiscales, des fonds spéciaux, le secteur public, le crédit et les recettes financières ;
  • Un degré élevé de centralisation – le budget central du pays représente 80 % de l’ensemble des recettes et des dépenses ;
  • Dirigisme – l’État intervient activement dans la gestion des fonds pour réussir à résoudre les problèmes macroéconomiques ;
  • Budgets locaux distincts – politique relativement indépendante, il existe environ 39 000 budgets locaux ; Déficit – le déficit du pays a augmenté ces dernières années.

Centre des Finances Publiques: Financement des Entreprises d’État

La France possède l’un des plus grands secteurs publics, qui s’est développé dans les années d’après-guerre à la suite de la nationalisation bourgeoise.

Elle représente 10 % du PIB, ¼ des investissements, et emploie 15 % de la population active totale.

Les entreprises d’État sont concentrées dans le secteur de l’énergie (charbon, pétrole, gaz et production d’électricité), dans presque tous les modes de transport, dans l’aéronautique, l’électronique et la chimie.

Les entreprises de ces secteurs, étant des entités juridiques, disposent d’une certaine autonomie financière.

Ils préparent des budgets autonomes ou des estimations financières.

Il y a peu de contrôle parlementaire sur eux.

Les entreprises d’État sont habilitées à conclure des contrats, à être responsables de leurs obligations, à distribuer les bénéfices et à prendre des décisions d’investissement.

Ressources du secteur public :

  • sur ressources propres – 25%;
  • subventions et aides provenant du budget de l’État – 18;
  • Les prêts à long terme, les prêts internes et externes reçus sur le marché monétaire – 57 %.

Le déficit des entreprises d’État est couvert par des subventions et des dons non remboursables ainsi que par des prêts provenant du budget et de fonds spéciaux.

Conslusion sur Centre des Finances Publiques

Centre des finances publiques couvre une série de services de sécurité sociale tels que les pensions, l’aide aux familles, l’assurance chômage, l’assurance invalidité et l’assurance maladie.

Le Fonds social est un fonds constitué de contributions des entreprises et des particuliers.

Ensemble, ils forment le Fonds social français.

En France, l’exercice financier coïncide avec l’année civile, de sorte que le budget est adopté sur une base annuelle.